seo localDepuis quelques temps déjà, on parle de plus en plus de SEO local. En effet, depuis les dernières mises à jour de l’algorithme de Google (Penguin et consorts), le référencement naturel localisé a pris de l’importance. Notamment, car il est devenu de plus en plus fin, régi par des critères qui lui sont désormais propres. Si bien, qu’on peut véritablement distinguer le SEO local du SEO classique. Les stratégies pour avoir un bon positionnement ne sont pas les mêmes et dans l’opérationnel, les actions ne le sont pas non plus.

Aujourd’hui, je souhaite partager avec vous un excellent billet du site de référence Moz sur le SEO local. L’équipe de Moz a réalisé un sondage pour déterminer quels étaient les critères qui jouaient un rôle dans le positionnement local de votre site. Au final, 50 critères ont émergé et je vous propose de les découvrir ci-dessous :

infographie seo local

1 – Nom de la ville dans la page de destination : favoriser la présence du nom de votre ville dans la page que vous souhaitez optimiser.
2 – Autorité du nom de domaine : même dans le SEO local, la réputation de votre domaine reste très importante.
3 – Autorité de la page de destination : pensez également à travailler la réputation de la page cible spécifiquement.
4 – Qualité des liens entrants vers le nom de domaine : favoriser les liens thématiques, contextuels, en provenance de sites ayant eux-mêmes une bonne réputation.
5 – Qualité des liens entrants vers la page de destination : des liens vers votre seule page d’accueil ne suffise pas. Il faut également qu’il y en ait vers votre page cible.
6 – Avoir une adresse physique dans la ville recherchée : vous aurez un meilleur positionnement si vous possédez un local dans la ville en question.
7 – Qualité de votre présence dans des annuaires généralistes (pages jaunes, yelp, etc.) : Privilégiez les grands annuaires, qui ont une forte antériorité.
8 – Le nom de votre offre dans votre url : y a-t-il le nom du produit ou du service que vous vendez dans votre url ?
9 – Un taux de clic élevé dans les résultats de recherche : tout comme pour Adwords, le taux de clic (CTR) est un excellent indicateur pour Google de la pertinence de votre site, donc soignez-le.
10 – Avoir le nom de la ville en h1 ou h2 dans la page de destination : ces tags indiquent quels sont les mots de prime importance.
11 – Diversité des liens entrants vers le nom de domaine en général : la qualité des liens, cela ne fait pas tout, il faut aussi qu’ils soient de nature diverses : sites, blogs, annuaires, forums, etc.
12 – Cohérence de votre présence dans les annuaires généralistes : sans proposer toujours la même description de votre société (au risque de faire de la duplication de contenu), veillez à ce que vos profils soient cohérents entre eux.
13 – Nom de la ville dans la plupart des titres de pages : faire en sorte de retrouver régulièrement le nom de la ville dans laquelle vous êtes implantée.
14 – Cohérences des informations de localisation entre la page My Business et le site : surtout au niveau de l’adresse, téléphone, etc.
15 – Présence de mots-clés indiquant votre localisation dans l’url du site : le nom de la ville, par exemple.
16 – Quantité de liens entrants vers votre nom de domaine : après la qualité et la diversité, compte la quantité.
17 – Indications géographiques dans les ancres des liens vers la page de destination : cela permet à Google d’avérer votre implantation géographique.
18 – Diversité des liens entrants vers la page de destination : à l’instar du nom de domaine, les liens pointant vers la landing page doivent être variés.
19 – Proximité entre votre adresse et l’internaute : n’oubliez pas que Google favorise les établissements proches de l’internaute.
20 – Qualité de votre présence sur des sites externes (articles, billets de blogs) : que ce soit par des articles invités, des interventions, soignez vos apparitions.
21 – Être rangé dans la bonne catégorie : dans les annuaires, sur Google My business, soyez bien catégorisé.
22 – Quantité des mentions dans annuaires généralistes : être cité en quantité dans les annuaires aide.
23 – Quantité de liens entrants vers votre page de destination depuis des noms de domaines géographiquement pertinents : les sites d’entreprise situés proches de vous sont des spots de liens à privilégier.
24 – Le nom de ce que vous vendez est en ancre des liens pointant vers le nom de domaine : retrouver une indication de ce que vous vendez dans les liens qui pointent vers le domaine
25 – Le nom de ce que vous vendez en ancre des liens pointant vers la page de destination : idem pour les liens de la page de destination
26 – Le nom / adresse / téléphone au format hCard ou schema.org : mettre en place le balisage des microdonnées.
27 – Mots-clés présent dans le nom de l’entreprise : avoir le nom de ce que vous vendez dans le nom de votre société.
28 – Présence dans des annuaires thématiques : la présence dans les annuaires de votre secteur profesionnel.
29 – Présence dans des annuaires locaux : pour votre SEO local, plébiscitez aussi les annuaires de votre ville ou de votre région.
30 – Quantité de liens entrants vers le nom de domaine depuis des noms de domaines géographiquement pertinents : privilégier les liens en provenance de site locaux.
31 – Indications géographique dans les ancres des liens vers le nom de domaine en général : avoir dans les liens qui pointent vers votre site web le nom de la ville où vous exercez.
32 – Page My Business vérifié : si vous avez une page Google+ (My Business), validez-la.
33 – Temps de chargement de la page de destination : la rapidité du site est un allié.
34 – Quantité des mentions sur des sites externes (articles, billets de blogs) : être présent sur d’autres blogs.
35 – Nom de votre entreprise dans les ancres des liens pointant vers votre nom de domaine : le nom de votre entreprise est une bonne ancre.
36 – Proximité du centre-ville (centroid) : être proche du centre de votre ville sur Google Maps.
37 – Indications géographiques dans le nom de votre entreprise : avoir le nom de la ville accolé à celui de votre société.
38 – Indications géographiques dans les H1 ou H2 de la plupart des pages : indication analogue au point 10 mais pour toutes les pages.
39 – Quantité des liens entrants vers la page de destination : le nombre de liens qui pointent vers votre landing page.
40 – Fréquence de création de nouveaux liens entrants vers la page de destination : faire en sorte d’avoir de nouveaux liens qui se créent régulièrement vers votre page cible.
41 – Quantité des témoignages sur des plateformes tierces : plus vous en avez, mieux c’est.
42 – Réputation des plateformes tierces où se trouvent les témoignages : il faut que les témoignages se situent sur des sites à la réputation avérée.
43 – Fréquence de création de nouveaux témoignages : comme pour les liens, la création régulière de nouveaux témoignages est un bon point.
44 – Nom de votre entreprise dans les ancres des liens pointant vers votre page de destination : montrer la notoriété de la marque.
45 – Fréquence de création de nouveaux liens entrants vers le nom de domaine : de nouveaux liens doivent également se créer en direction du domaine.
46 – Réputation des partages sur Google+ : valoriser les partages par des utilisateurs influents.
47 – Quantité de témoignages au format schéma.org : les témoignages adoptant les balises microdonnées sont à privilégier.
48 – Dans le cas de plusieurs gestionnaire de la page Google+, faîtes en sorte qu’ils aient tous un profil valide : cela est un gage d’authenticité.
49 – Quantité de témoignages sur Google Maps : demander à vos clients de laisser un mot.
50 – Diversité des plateformes tierces sur lesquelles on trouve les témoignages : varier les plateformes de témoignages.

Que retenir ?

La qualité plutôt que la quantité

Que ce soit pour la présence dans les annuaires ou pour les liens entrants, mieux vaut avoir peu de liens et qu’ils soient très bons, très contextuels que de nombreux liens peu qualifiés. Cela ne veut pas dire que la quantité ne joue pas ; à qualité égale, la quantité devient déterminante. Mais, la primauté va à la qualité.

Le nom de domaine, la page de destination ; le général, le particulier

Au fil de la hiérarchisation de ces critères, on remarque une distinction entre le traitement des signaux pointant vers le nom de domaine général (page d’accueil) ou vers une page de destination spécifique. Par exemple, il est attendu que les liens pointant vers le domaine général soit des liens de qualité moindre mais en plus grande quantité ; inversement, moins de liens pour la page de destination spécifique, mais des liens contextualisés géographiquement ou sectoriellement.

Les annuaires ne sont pas morts

Il reste toujours pertinent d’avoir une présence sur des annuaires comme pages jaunes ou yelp. Personellement, je ne pense pas que cela vous apportera directement du business mais cela envoie un bon signal à Google. Idem pour les annuaires thématiques, ils ne faut pas les bouder. Si l’annuaire est de qualité, cela ne peut vous apporter que des bons points.

L’importance des microdata

Bien plus que pour le référencement naturel classique, les microdata jouent un rôle pour le SEO local car elles permettent de caractériser, au creux du code, la nature de l’information servie au moteur de recherche. Par exemple, elles vont permettre de spécifier que la ville dont vous parlez dans votre texte est bien la ville où vous exercez, que ce nom est bien celui de votre entreprise, etc. Les microdata apportent une surcouche sémantique très intéressante pour le SEO local.

E-marketing, E-commerce, Référencement naturel, Rédaction web

Nos Conseils

Lire tous nos conseils

Entreprises / Créateurs / Collectivités

Nos Clients

Nous travaillons avec eux