Écrire un texte pensé pour le référencementÉcrire un texte pensé pour le référencement, ce n’est pas sorcier. Pour cela il faut avoir un plan rédactionnel à suivre et connaître les bonnes pratiques à mettre en place pour que Google et consort s’y retrouvent. Vous trouverez sur le web de nombreuses ressources à ce sujet. Dans cet article, plus que de la théorie, je vous propose une illustration concrète des bonnes pratiques.

Comme de nombreuses entreprises, vous avez un site web. Et comme de nombreuses entreprises, vous vous demandez comment faire pour gagner en visibilité sur les moteurs de recherches, en particulier sur Google.

Tout d’abord, sachez-le, pour être bien positionné sur Google, votre site doit répondre à un certain nombre de critères, dont vous pouvez retrouver la liste (balises remplies, vitesse de chargement, optimisation mobile, etc.). Si cela vous intéresse, allez jeter un oeil à l’article portant sur les 20 critères de l’audit SEO.

Parmi tous ces critères, la bonne structuration du contenu est fondamentale. Je dirais même qu’avant d’actionner un autre levier SEO, il faut d’abord s’assurer que son texte est bien conçu.

La phase préparatoire

1. Déterminer votre objectif

Avant de commencer à rédiger un texte, il faut déterminer quel est votre objectif. Imaginons que vous travaillez comme conseiller et que vous souhaitez apparaître quand un internaute cherche à savoir comment choisir un conseiller plutôt qu’un autre.

2. Cibler un mot-clé

On peut supposer que cet internaute va taper “choisir un conseiller en [ce que vous voulez, mettons en gestion]”. Votre expression cible va donc être “choisir un conseiller en gestion”. L’intérêt de cette expression, c’est qu’elle contient un mot-clé visant directement votre métier : conseiller en gestion.

Second intérêt, cette expression vise des personnes qui cherchent activement un conseiller, qui connaissent déjà l’intérêt de faire appel à vos services, autrement dit vous allez viser des personnes qui sont avancées dans leur processus de décision, des personnes qualifiées.

À ce propos, il faut être prudent dans le choix de son expression à cibler, car une expression trop précise ne vous apportera pas assez de trafic et une trop large présentera trop de concurrence pour se positionner. A  ce sujet, je vous invite à lire ou relire cet article expliquant comment bien choisir ses mots-clés.

3. …et rien qu’un seul à la fois

Pour chaque texte rédigé, ne visez qu’un seul mot-clé. Pourquoi ? Car si vous faîtes cohabiter trop de mot-clé au sein d’un même texte, leur importance se dilue. Cette dilution atténue la force de votre page. Si vous souhaitez viser deux mot-clés, rédigez deux textes.

4. Suivre le positionnement de votre mot-clé

Une fois le mot-clé déterminé, mettez en place un suivi de la position de votre site web sur ce mot-clé. Cela vous permettra de voir l’effet avant/après la rédaction du texte. Cela peut aussi vous éviter de rédiger un texte pour un mot clé sur lequel vous êtes déjà suffisamment bien positionné.

La rédaction

La phase de rédaction va ensuite consister à expliquer comment choisir un conseiller. Cela ne devrait donc pas être difficile pour vous car cela reprend votre argumentaire commercial classique. En revanche dans la façon dont vous allez présenter les choses, il va falloir suivre une certaine structure.

La structure de votre texte doit s’articuler autour de titres et de sous-titres. Les fameux H1, H2, etc. en html.

Par exemple :

  • h1 : le titre de votre page : “Comment bien choisir un conseiller en gestion”
  • Un chapeau synthétisant le propos
  • h2 : un 1er sous-titre contenant votre mot clé : “Les prérequis pour choisir un conseiller en gestion”
  • Un paragraphe
  • h2 : un 2e sous-titre
  • Un paragraphe
  • h2 : un 3e sous-titre
  • Un paragraphe
  • La conclusion

Au fil du texte, parsemez-le d’images. Pour chaque image, ajoutez le texte alternatif et une légende. Cela montre à Google que vos images sont contextualisées et pertinentes. Concrètement, choisissez entre 1 à 3 images. Cela permet d’aérer le texte sans pour autant gréver le poids de la page.

Quant au mot-clé choisi, utilisez-le avec parcimonie. Par exemple, placez-le 5, 6 fois maxi.

En termes de longueur, comptez 800 mots par page. J’ai bien écrit 800 mots et pas 800 caractères ;)

Suivre le référencement du texte

Une fois que ce texte est rédigé, vérifiez régulièrement l’évolution de sa position sur Google selon le mot-clé que vous avez choisi au préalable.

L’évolution du positionnement peut être rapide si votre site a déjà une forte autorité ; en revanche, s’il s’agit d’un site ayant peu de trafic ou si simplement vous débutez cette démarche rédactionnelle, l’évolution peut prendre plusieurs semaines.

Si malgré tout, vous voyez que rien ne bouge ou que cela n’évolue pas suffisamment, mettez le texte à jour et allongez-le. Cela montre aux moteurs de recherches que vous prenez soin de vos contenus et in fine de vos internautes, c’est donc un excellent signal pour eux.

Enfin, pensez à promouvoir ce contenu. Envoyez-le à vos contacts, au moins par mail, ou mieux via une newsletter. N’hésitez pas non plus à le partager sur vos profils sur les réseaux sociaux.

 

E-marketing, E-commerce, Référencement naturel, Rédaction web

Nos Conseils

Lire tous nos conseils

Entreprises / Créateurs / Collectivités

Nos Clients

Nous travaillons avec eux